Auteur/autrice : Myriam Duc

Magnifique Turquie

Magnifique Turquie. Et quand tu réalises que t’es arrivé là… en partant de chez toi en auto-stop, c’est encore plus beau!

Le voyage continue… Actuellement la situation au Pakistan est délicate, je reste donc en Turquie le temps que ça se calme. Mais y a pire que de découvrir ce pays, non?

De la magie

Il y a de la magie dans le fait de tout quitter pour partir explorer le monde…

Le bonjour d’Ankara

Ça fait un mois que je suis partie sur la route alors je vous ai écrit un petit résumé des moments les plus importants de mon voyage!!!

Merci du soutien !

Chaque jour est un cadeau

Ce qui est beau quand on voyage sans planning, sans attente et sans contrainte de temps, c’est que chaque jour est un cadeau. A chaque instant je continue de m’étonner devant tant de générosité, de gentillesse, d’ouverture d’esprit et je vis des expériences bien plus incroyables que toutes les vacances que j’ai jamais eues!

Hier par exemple, on s’est fait invité sur l’immense voilier d’un architecte.
On?! Je nous vous l’ai pas encore annoncé, mais Nurdan, une jeune femme turque de 18 ans qui m’a hébergée, à décider de continuer quelques temps la route avec moi et ainsi réaliser son voeu le plus cher… voyager!

Les coulisses du voyage

Non, je ne m’entraîne pas à tuer un conducteur qui serait trop tactile mais à garder une bonne qualité de vie malgré ma maladie, en m’entraînant dur (et aussi parce que j’adore ça ).

Istanbul

Hier, je suis arrivée à Istanbul et je suis tombée amoureuse de cette ville, de la gentillesse de ses habitants et de sa beauté !
J’y reste quelques jours pour faire la demande de visa pour l’Iran.
Trop heureuse de mon voyage!

En route vers l’Albanie

En route pour l’Albanie, voici une dernière photo du Monténégro, véritable paradis méconnu !

La route continue

La route continue avec Elias… 🙂

Et moi j’hallucine devant la gentillesse et la générosité des personnes qui croisent ma route.
Dépensé 4 euros en 4 jours, reçu 30 euros. Aucune nuit dehors et l’estomac plein à craquer.

Je m’en vais…

En septembre, je quitte tout.

Le magasin dans lequel je travaille depuis quatre ans, mes potes en or, la petite chambre dans la ferme en haut de la colline, les médecins et les physiothérapeutes de pointe qui me suivent, le club de boxe auquel je tiens tant. Tout ce que j’ai construit petit à petit depuis tant d’années de galères, la stabilité que j’ai enfin gagnée après de rudes batailles, la bienveillance de mes proches, je les laisse derrière moi. Aujourd’hui, alors que mon corps est au summum de sa forme, que mon esprit s’apaise enfin, que mon passé, lentement, s’estompe pour laisser place à une nouvelle force, je m’en vais. Je vais me planter au bord de la route et lever le pouce pour le Sri Lanka.

Lire la suite

Le jour où… j’ai commencé la boxe

La rage, l’incompréhension, la déception mêlées à une tristesse indescriptible montent en moi. Mon kiné me regarde, s’aperçoit de mon état et prend un grand ballon de gymnastique.

 

« Tape dedans de toutes tes forces. »

 

Mes petits poings nus s’enfoncent l’un à la suite de l’autre avec vigueur et rapidité. Je mets toute mon énergie à défoncer la surface qui se déforme sous mes coups. Je repense à tout ce qui m’a blessée et frappe au fur et à mesure que je recrache le poison qui me ronge.

Lire la suite

Eloge de l’imperfection

Je me souviens du cours de philosophie au gymnase durant lequel j’avais entendu parler pour la première fois d’Alexandre Jollien et de son livre “éloge de la faiblesse”.  Cet homme suisse, né infirme moteur cérébral, lance plusieurs réflexions dans son petit livre  à propos de la normalité, de son intégration à la société et de la vie parmi d’autres personnes infirmes dans un centre spécialisé. J’étais tout récemment diagnostiquée de mon syndrome d’Ehlers-Danlos à ce moment-là et son récit m’avait été droit au cœur.

Lire la suite

La Suisse à VTT: étape 13

Dimanche 10 septembre : 40 kilomètres, 1600D+

Après 6h30 de trajet en train, me voici au départ de Scuol pour une nouvelle traversée qui me mènera jusqu’à Aigle.

Lire la suite

La Suisse à VTT étapes 9 & 10

Dimanche 2 mai 2017: 50 kilomètres, 1300m D+

Une semaine après mon retour de Madagascar, j’enfourche à nouveau mon vélo pour la suite de l’aventure. Ma motivation est restée intacte, mais mes muscles accusent quelque peu les vacances et je sens que j’ai perdu une partie de ma condition physique sur l’Ile Rouge, où l’unique règle respectée est le “mora mora” (doucement, doucement).

Lire la suite

Made with Love - Copyright © 2015-2021 Myriam