Opérations

Etape 2: une opération prévue d’abord le 5 février

Voila, je sais la date exacte, je vais me faire opérer le 5 février. A la consultation pré opératoire, mi janvier, le prof. Prêtre m’annonce qu’il a beaucoup d’urgences et que l’opération sera peut-être repoussée de quelques jours/semaines mais que le délai ne devrait pas excéder un mois. Je comprends que le plus important c’est de sauver des vies et ça ne me pose pas de problème. Deux jours avant mon entrée à l’hôpital, n’ayant pas eu de nouvelles mis à part les papiers à remplir pour les admissions, je lance un coup de fil pour être sûre que la date n’est pas déplacée.

Et là, on m’annonce que l’opération est déplacée de deux mois. La secrétaire revient de vacances, elle n’a pas eu le temps de m’avertir. Soi disant c’était clair que l’opération ne pouvait être maintenue le 5 février. Pour moi, ça ne l’était pas et toute la confiance que j’avais se volatilise. Si c’était dur de savoir que je vais me faire opérer, c’est incomparable par rapport à la douleur que me cause ce report. L’émotion ressentie à ce moment est indescriptible. Encore deux longs mois à attendre… Je prend les chiens, je pars dans la forêt et je pleure toutes les larmes de mon corps. Je fais un gros câlin à un arbre (je vous jure que ça fait du bien!) et je rentre une fois calmée.

C’est bien plus dur pour moi d’avoir la date repoussée que de me faire opérer. Bam j’arrive devant un grand vide. J’ai pris congé à mes jobs, mes rattes sont placées chez une amie à Bienne, tout est prêt, surtout moi.

Et tout ça vient de s’écrouler, broyé par la grosse machine administrative du chuv…

Rage, Report operation, Tristesse

Made with Love - Copyright © 2015-2021 Myriam